A ma guise !

 

DSC02090Il existe, dans un petit village tranquille d’Auvergne, un de ces « plus beaux villages de France », un personnage qui dérange. En effet, cet homme a décidé de vivre à sa guise !

Fini les pantalons qui gênent aux genoux, à la ceinture, à l’entrejambe, fini les pieds enfermés dans des chaussettes et des chaussures fermées qui tiennent chaud, fini les chemises serrées dans le pantalon et la veste dans lesquels on transpire.

« Il faut souffrir pour être belle », quel proverbe devenu obsolète, la femme, libérée s’habille à sa guise et c’est toujours beau. L’homme libéré, l’égal de la femme, ce n’est pas encore pour demain. Pourtant ça commence mais dans ce petit village, quelle anachronisme !

Eh oui, d’abord, pour ne pas trop choquer il a adopté le kilt. Une jupe pour homme, ça devait passer. Puis il est passé au kilt noir, qui ressemble plus à une jupe qu’à un kilt traditionnel. Et voilà que maintenant on peut parfois l’apercevoir en jupe Tibétaine et même en jupe des catalogues féminins voire en robe de style polo long, tee-shirt long ou débardeur long.

Quelle avanie !

Rappelez-moi donc en quelle année une femme a osé porter un pantalon pour la première fois ? Quel scandale ce fut alors… Et la femme s’est sentie libérée en s’enfermant dans un vêtement des plus inconfortables. DSC02401

En tout état de cause sa démarche interpelle. Il y a les jaloux qui aimeraient faire comme lui mais n’osent pas, les admiratifs, les curieux, les moqueurs, les détracteurs et ceux (celles) qui désapprouvent totalement et lui tournent le dos. Demain nos petits enfants trouveront normal que chacun porte le vêtement qui lui convient. Il reste encore un long chemin à parcourir…

Et quand il en rencontre un, mais plus souvent une, qui lui demande s’il porte quelque chose dessous il répond gentiment : « Est-ce que je vous demande si vous avez mis une petite culotte ? ».

Je connais ce barbu depuis bien longtemps et je dois dire qu’il est toujours égal à lui-même. La seule chose qui a changé c’est que maintenant quand il bricole, jardine, vit, il est en jupe au lieu de short ou pantalon. Et quand on lui demande s’il n’a pas peur qu’on l’accuse de se déguiser en fille il répond : « Regardez donc autour de vous. Si je voulais me déguiser en fille, je mettrais un pantalon ».

Dimanche 14 août 2011, à l’occasion de la fête des « apéros musique », il est allé danser à la halle aux blés en chemise longue. Une chemise bleue, longue jusqu’au dessous des genoux. Une chemise pour homme ! Faite sur mesure ! Mais où s’arrêtera-t-il ? Et le plus surprenant c’est qu’il n’a eu que des critiques positives…

Liberté, quelle aventure… Liberté, mais à quel prix !

Liberté, donne moi le droit de m’exprimer, de m’habiller confortablement, de vivre comme bon me semble, d’avoir le courage d’être différent des autres, d’oser oser au lieu d’attendre que la mode décide à ma place ! Tolérance, donne moi le droit d’être accepté tel que je suis ! Respect, laisse moi l’espace de respirer !

      DSC02416              DSC02491